L’élection du secrétaire du comité d’entreprise

business conference microphones Lors de la première réunion d’un comité d’entreprise nouvellement élu par les salariés, il est nécessaire de désigner un secrétaire pour ce comité et éventuellement un secrétaire adjoint.

Les modalités de l’élection

Le secrétaire doit être désigné par un vote des élus à la majorité des voix. En cas d’égalité du nombre de voix obtenues par deux ou plusieurs candidats à la fonction, la jurisprudence estime qu’il y a lieu de désigner le candidat le plus âgé. Cependant, il est préférable d’insérer dans le règlement intérieur du comité des dispositions à appliquer si une telle situation se produit. Il est alors possible de prévoir soit l’organisation d’un second vote, soit la désignation du candidat qui a le plus d’expérience, soit l’exercice des fonctions de secrétaire du comité d’entreprise par alternance entre les candidats. Dans le cas où aucune disposition du règlement intérieur ne prévoit ce qui doit être fait en cas de partage des voix, l’employeur ne peut pas s’opposer à la désignation du candidat le plus âgé sans commettre un délit d’entrave.
En outre, l’employeur étant considéré comme membre à part entière du comité d’entreprise, il prend part à l’élection du secrétaire du comité sans avoir de voix prépondérante.
D’autre part, si le secrétaire du comité d’entreprise est absent et si l’on n’a pas désigné un secrétaire adjoint, son suppléant peut le remplacer sans pour autant devenir secrétaire de plein droit. Une solution consiste pour les membres du comité d’entreprise à désigner parmi les suppléants une personne qui exercera temporairement les fonctions de secrétaire jusqu’au retour du secrétaire en titre. Cette désignation doit se faire selon la procédure de vote habituelle.

Mesures à prendre pour assurer la transparence et l’intégrité du vote

Si les élus sont d’accord, il est conseillé de faire intervenir un huissier de justice qui garantira l’intégrité de l’élection du secrétaire du comité d’entreprise. L’huissier pourra être convié à la réunion au cours de laquelle l’élection aura lieu et il pourra certifier la régularité des opérations de vote.
En outre, si le vote a lieu par Internet, par bulletins ou même à main levée, il est possible de faire appel à une entreprise spécialisée dans l’organisation des votes qui pourra également assurer le bon déroulement des opérations.
Ces mesures auront l’avantage d’éviter tout risque de contestation du résultat de l’élection. C’est pour cette raison qu’il est également souhaitable de les adopter pour les élections des membres du comité d’entreprise ou pour celle des délégués du personnel si l’entreprise a moins de 50 salariés.

Les autres mesures à prendre pour éviter un contentieux de l’élection du secrétaire du comité d’entreprise

Le contentieux d’une telle élection relève de la compétence du juge judiciaire. Il est indispensable d’élaborer le règlement intérieur du comité de manière à prévoir tout litige qui pourrait survenir lors de l’élection du secrétaire du comité, car le Code du travail ne comporte pas de disposition permettant de traiter ce type de contentieux. En conséquence, un litige non prévu risque de provoquer des situations particulièrement compliquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>